St.-Moritz : Préolympiades (0294-7)

  • Deutsch, Französisch
  • 1947-02-21
  • Dauer: 00:02:31

Beschreibung

Communiqué :
Les courses de ski pour le « Ruban blanc de St.-Moritz », la « générale » des Olympiades d’hiver de 1948.

Commentaire :
16 nations sont représentées dans la lutte pour le Ruban blanc de St.-Moritz. Des Suédois sont les grands vainqueurs de la course de fond. Toutefois le Finlandais Kiuru, No. 64, réussira dans la course des 18 km. À pousser jusque dans le groupe de tête suédois. Le Suédois Martin Lundström, No. 31, mène. Kiuru lutte avec une énergie incroyable. Parmi les premiers Suisses, nous voyons Moreillon et Stump. Lundström atteint le but après 1 heure, 9 minutes 35 secondes. Il est frais comme s’il n’avait fait qu’une longue promenade. Kiuru, attendu avec une tension extrême, arrive avec quelques secondes d’écart seulement… Pour gagner cette seconde place, il a fait appel à ses dernières forces. La course de descente réserve des déceptions : le rapide Français Couttet est troisième, le Suisse Romedi Spada second et le vainqueur-surprise de la course trop facile est le Norvégien Svere Johannesen. Dans le slalom, James Couttet n’a pas d’adversaire à sa taille. Karl Molitor, qui aurait dû l’inquiéter, est en Amérique. James Couttet réalise un temps qui n’est plus menacé que par l’Autrichien Nogler. Mais ni Nogler ni les autres concurrents ne réussissent à arracher la victoire à Couttet. Au saut, les suisses et, parmi eux, Niklaus Stump, s’en tirent très honorablement… Bien que, comme Willi Klopfenstein, ils n’aient pas toujours eu de chance. Pour la première fois les Norvégiens sautent de nouveau à l’étranger… Et Georges Thrane prouve qu’ils n’ont rien oublié. Mais Thrane, lui aussi, qui a sauté pourtant le plus loin, trouve un adversaire sautant dans un style plus pur Asbjörn Ruud est le vainqueur de la plus belle des épreuves de ski disputée à St.-Moritz.

Communiqué_0294.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.