Le peuple a dit OUI (0304-6)

  • allemand
  • 1947-07-11
  • Dauer: 00:02:29

Beschreibung

Communiqué :
Vues prises pendant les votations concernant l’assurance vieillesse et survivants. M. Stampfli, Conseiller fédéral vote à Soleure. Le Président Et ter à Menzingen au milieu de ses concitoyens. Jeunes et vieux votent en Suisse romande, en Suisse alémanique et dans un pittoresque village tessinois.

Commentaire :
Par 864’189 « oui » contre 216’079 « non », le peuple suisse a décidé, le 6 juillet de constituer une aide efficace pour les vieillards et les survivants. / A Soleure, dont il est originaire, le plus éminent des lutteurs pour l’assurance vieillesse et survivants a déposé son bulletin de vote : c’est le chef du Département de l’économie publique, M. le conseiller fédéral Stampfli. / Et, dans sa patrie zougoise de Menzingen, nous avons rencontré le président Etter au milieu de ses concitoyens, dans le local de vote. A ce moment-là, le président de la Confédération ne pouvait pas encore savoir que la majorité écrasante des votes favorables feraient du 6 juillet un jour faste de notre démocratie. / Les jeunes aussi ont dit « oui ». C’est avec sincérité que les jeunes soldats qui participaient peut-être pour la première fois, à une votation fédérale, ont exprimé leur opinion. / Et les vieux ? … Pour beaucoup d’entre eux la loi viendra trop tard. Ils n’en ont pas moins discuté avec entrain et chaleur, eux que l’expérience et l’épreuve ont mûri. Les hôtes d’un asile de vieillards de la Suisse Romande ont eu, pour les conduire au local de vote, un autocar mis à leur disposition par un parti politique. Ils ont contribué, dans la mesure de leurs moyens, d’une main tremblante mais d’une volonté ferme, à édifier une œuvre qui nous rapproche du monde de demain. Dans un de ces bons vieux et pauvres villages tessinois, la cloche appelait à la messe lorsque nous arrivâmes avec la caméra, le dimanche des votations. / Le Canton du Tessin a, parmi tous les cantons de la Confédération, accepté l’assurance vieillesse et survivants, avec la majorité la plus nette. Ce village est un exemple parmi beaucoup d’autres. Autrefois, il suffisait aux besoins de ses habitants, aujourd’hui, il est dépeuplé. Parmi les 34 citoyens qui votèrent, 28 ont mis un « oui » dans l’urne. / C’est ainsi que les libres citoyens d’un pays libre ont décidé de prendre sur eux la charge honorable d’une loi qui rendra aux vieux le chemin de la vie plus léger et plus clair. /

Communiqué_0304.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.
Kommentieren