« Y a du bonheur partout » (0318-1)

  • allemand
  • 1947-12-05
  • Dauer: 00:07:10

Beschreibung

Communiqué :
Une des émissions de Radio Lausanne qui connaît le plus de succès, « la Chaîne du Bonheur », réussit, tout en amusant les auditeurs, à leur faire réaliser d’importantes actions de secours en faveur « des personnes qui...des personnes que... ». Le C.J.S. montre comment a été réalisé l’un des derniers maillons de la Chaîne : le séjour gratuit en Suisse de 20 petits Londoniens, offert comme cadeau de mariage à la Princesse Elisabeth. Les animateurs de la Chaîne du Bonheur : Roger Nordmann et Jack Rolland. Les enfants anglais chez eux et lors de leur départ de Londres. Leur arrivée et leurs premières « découvertes » en Suisse. « Interview » à la Radio avec deux petits Londoniens ... et la Chaîne continue !

Commentaire :
Chaque semaine, à heure fixe, les auditeurs Romands sont fidèles à un rendez-vous /... rendez-vous qu’aucune propagande tapageuse ne leur a imposé. / Nous sommes à Leysin ; Jack Rollan nous accueille... / C’est Roger Nordmann qui fait les présentations : l’auditeur qui a le mieux refermé le dernier maillon. / Les émissions de la chaîne du bonheur ont un pouvoir merveilleux : à peine le vœu est-il prononcé que les télégrammes d’invitation pour les enfants anglais pleuvent sur le bureau de Roger Nordmann... / alors qu’on n’a pas encore fini de trier les envois pour le vœu précédent : des milliers de biberons destinés aux enfants de Toulon. / Cependant nous arrivons à Londres, avec la chaîne qui passe partout, pour voir ce qu’il est advenu du cadeau de noce des auditeurs de la chaîne du bonheur. / Les précieux cadeaux scintillants étaient tous là, bien alignés derrière leur cage de verre... quant aux enfants de la chaîne du bonheur, la caméra a dû les chercher un peu dans tout Londres : / John Watts à Tooley Street, Trevor Davies à Wellfield Road, Streatham. / John est préparé avec tendresse pour le voyage en Suisse. / La mère de Trevor n’a pas autant de temps. / John est habitué aux soins maternels, alors que Trevor doit compter aussi sur lui-même. / John est bientôt prêt à partir, mais Trevor ne tardera guère non plus... /... il doit, cependant, renoncer à certains accessoires guerriers... / à leur place, c’est la photo de son père tombé en Italie qui l’accompagnera. / Tout est en ordre, Trevor ? / ... Vous aussi, John ? / Trevor n’a pas trop de peine à se détacher de Wellfield Road, / John quitte Tooley Street avec un peu plus d’hésitations. /Mais à l’aéroport de Northolt et, durant le trajet aérien jusqu’à Genève, les nouveaux camarades pleins d’une joyeuse attente, auront vite fait de dissiper le chagrin de John. / L’enthousiasme du public lors de l’arrivée à Genève Cointrin pose un problème : à qui s’adresse cette sympathie : à la princesse, aux enfants de guerre londoniens, à Jack Rollan et Roger Nordmann ou, tout simplement à la chaîne du bonheur. Mais bientôt, le tumulte de la réception s’apaise et les vraies vacances dans les montagnes suisses commencent, avec toutes les joies et les surprises dont nos petits hôtes rêvaient depuis des jours dans les brumes de Londres. / La Suisse est un pays de contes de fées pour Trevor et son ami Alic qui, à Londres, ont vécu les bombardements... Comment peut-il y avoir de telles richesses, et intactes ? / Toutes ces impressions nouvelles, les petits anglais peuvent difficilement les confier au microphone. / Alic adopte lui aussi un ton très officiel. / Mais la chaîne continue : le représentant de la ville de Montreux qui a invité le plus grand nombre de petits anglais ayant formulé le nouveau vœu : / La formule magique agit aussitôt avec une rapidité merveilleuse, et le succès de la chaîne du bonheur montre ce que la radio peut obtenir par le contact direct avec ses auditeurs. /

Communiqué_0318.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.
Kommentieren