Danger dans les airs (1089-3)

  • Französisch
  • 1963-11-15
  • Dauer: 00:01:26

Beschreibung

Communiqué :
A l’institut d’hygiène à Genève des analyses de l’air sont faites continuellement et ensuite utilisées au laboratoire. La lutte contre la pollution de l’air est une tâche importante pour l’avenir.

Commentaire :
Partout des milliers de cheminées se dressent dans le ciel, des cheminées qui déversent quotidiennement dans l’atmosphère des tonnes de fumée, de suie et de poussières qui pénètrent insidieusement dans les ateliers et les logements. L’institut d’hygiène de Genève mesure en permanence la pollution de l’air que nous respirons. Le filtre placé sur le toit de l’institut a emmagasiné les particules poussiéreuses qui vont être analysées au laboratoire. / Avant tout, il s’agit de mesurer la teneur en soufre de l’atmosphère, car il y va de notre santé. Ce soufre est le résidu de toutes sortes de combustions et le fait de l’inspirer peut gravement endommager les organes de la respiration. Le soufre contenu dans l’atmosphère est considéré en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis comme étant à l’origine des innombrables bronchites chroniques et autres inflammations pulmonaires qui sévissent dans ces pays. / Les dépôts de sulfates sont soigneusement distillés. / La calcination des dépôts les transforme en une matière solide, ce qui permet leur pesée précise. Le laboratoire est donc à même de savoir si cette teneur en soufre atteint la cote d’alerte. / En outre l’intensification du trafic automobile augmente la pollution de l’air. Un problème de plus à résoudre dès maintenant. /

Communiqué_1089.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.