Nouveau moyen de transport (1407-4)

  • Französisch
  • 1970-04-24
  • Dauer: 00:02:29

Beschreibung

Communiqué :
Les patins à roulettes sont à considérer comme un véhicule à 4 roues : c’est ainsi qu’en a décidé la police genevoise en autorisant un instituteur de circuler librement dans les rues de la ville.

Commentaire :
La cloche vient de sonner, les élèves quittent l’école. Un des maîtres, Jean-Georges Ernst a pris à cœur les nouvelles directives concernant le sport dans l’enseignement. Son moyen de transport, c’est le patin à roulettes. Pendant que ses collègues contribuent comme nous tous à la pollution de l’air, Monsieur Ernst rentre chez lui presque aussi rapidement. Ce véhicule insolite a créé quelques problèmes au sein de la gendarmerie genevoise. En effet, si la loi reste muette sur l’utilisation d’un jouet comme moyen de transport, et donc ne l’interdit pas, son usage dans la circulation risque de créer quelques perturbations. Et pourtant, il y a des freins ! Lorsqu’un obstacle surgit, le gendarme ferme les yeux et tolère que M. Ernst s’engage sur le trottoir, ce qui lui permet de remonter les rues à sens unique. Voilà un libre service rapide ! Salué gentiment par la maréchaussée, M. Ernst devient une image du folklore de la cité, les passants se retournent de moins en moins sur lui. Eh, oui ! les roues doivent être bloquées sur les trottoirs comme tout véhicule à 4 roues, là, le règlement est impitoyable. En contrepartie, ce dernier lui donne droit à une place de stationnement, moyennant finance, bien entendu ! /

Communiqué_1407.pdf
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.