Altéragènes et nuisances

  • 1971-03-24
  • Dauer: 01:07:57
Dieses Dokument kann vor Ort angesehen/angehört werden.
Lorem ipsum

Beschreibung

Dans le cadre de la journée d'étude sur la pollution et la protection de l'environnement, les professeurs François Bourlière (F.B), Jean-A Ternisien (J-A.T) et Jean-Pierre Ribaut (J-P.R) délivrent autour de la table des explications, un message qu'ils veulent faire passer. Pour F.B les grands cycles biochimiques qui facilitent l'interdépendance entre les écosystèmes permettent à des substances polluantes de contaminer, par une réaction en chaîne, lentement ou rapidement, non pas un seul environnement mais l'ensemble de la biosphère. La source de cet empoisonnement à grande échelle provient en grande partie des pays les plus industrialisées. Les conséquences se révèlent à court terme souvent imprévisibles. J-A.T considère que l'environnement doit faire l'objet d'études scientifiques toujours plus approfondies. Cela permettra d'évaluer l'accroissement des nuisances et de prendre les bonnes décisions pour les limiter. Ainsi une évolution la plus naturelle possible se fera. Pour J.P.R, construire au niveau suisse des usines d'incinération, protéger la faune et la flore, installer des filtres anti-polluants dans les usines afin de lutter contre la dégradation de l'environnement, implique un nouvel impôt. Cette mesure impopulaire que rechignent à mettre en place les élus, par craintes de perdre des électeurs, a été indirectement expliquée en 1970, lors des différentes journées de sensibilisation à l'environnement organisées dans le cadre l'année européenne de la nature.
Dieses Dokument wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.
Kommentieren
Kommentieren