Ce fonds représente une découverte majeure pour le patrimoine photographique suisse et français : la plupart de ces images au format 8 x 9 cm figurent parmi les premières photographies connues de sites tels que Bâle, le Jura, Berne et l’Oberland bernois, Vevey, le passage de Tête-Noire en Valais, la Mer de Glace à Chamonix, Aix-les-Bains, Avrigney en Haute-Saône et Mont-Dore en Auvergne. On remarque l’intérêt de Girault de Prangey pour le paysage et le patrimoine architectural sous toutes ses formes, de la maison rurale aux vestiges archéologiques en passant par des bâtiments urbains contemporains de l’auteur. Les choix esthétiques du photographe ressortent de ses prises de vue, parmi lesquelles on dénombre, entre autres, la nature sublime de la Mer de Glace à Chamonix, la modernité de l’architecture au Schilthof de Bâle ou encore le pittoresque des ruelles de Meiringen dans l’Oberland bernois.

1841/1850
[Aucune information disponible]

Les métadonnées de cette collection peuvent être recherchées dans Memobase.

Les documents de cette collection peuvent être consultés en ligne sur Memobase.

Beschreibung

La technique du daguerréotype, une image unique sur plaque de cuivre argentée, est révélée au monde le 19 août 1839. Dessinateur passionné d’architecture et pionnier de la photographie, le Français Girault de Prangey réalise, de 1841 à 1850, près d’un millier de daguerréotypes en Europe et au Proche–Orient (Bâle, Berne, Chamonix, Paris, Rome, Athènes, Istanbul, Jérusalem, Le Caire). La comparaison avec des auteurs contemporains (Ruskin et Crawley, Möllinger, Eynard, Heer-Tschudi) situent les prises de vues du Français parmi les plus anciennes photographies de Suisse.Une partie de cet ensemble unique au monde est conservée en Suisse : le Musée gruérien de Bulle a redécouvert en 2002 une collection de 61 plaques de Girault de Prangey. Donnés au Musée en 1950, les précieux daguerréotypes avaient disparu pendant près de 50 ans : ils avaient été oubliés dans les archives d’un ancien conservateur du Musée, à la Tour de Marsens (Puidoux, VD). Par cet étonnant concours de circonstances, le Musée gruérien figure désormais parmi les rares institutions publiques propriétaires de daguerréotypes réalisés par cet auteur, avec notamment l’Université d’Austin (Texas), le J. Paul Getty Museum de Los Angeles et la Bibliothèque nationale de France.

Dans un premier temps, le Musée gruérien s’est attaché à la conservation des plaques. Les daguerréotypes ont été nettoyés, encadrés et numérisés par l’Institut suisse pour la conservation de la photographie de Neuchâtel, dans le cadre d’un projet Memoriav (Association suisse pour la conservation du patrimoine audiovisuel, 2003-2006).

Le fonds contient 61 daguerréotypes au format 8 x 9 cm, noir-blanc. Le Musée gruérien a redécouvert en 2002 une collection de 61 images qui figurent parmi les premières photographies de Suisse et de France voisine. L'auteur, le Français Joseph-Philibert Girault de Prangey, a séjourné à plusieurs reprises dans notre pays entre 1845 et 1850. Il utilisait la technique du daguerréotype (photographie sur plaque de cuivre argentée). Cette collection exceptionnelle a fait l’objet en 2008 d’une exposition accompagnée d’une publication. Joseph-Philibert Girault de Prangey naît en 1804 à Langres (Haute-Marne), dans un milieu aristocratique et aisé. Bachelier en Lettres en 1826, puis en Droit deux ans plus tard, le jeune homme suit également des cours de dessin à Langres et à Paris. Il entreprend différents voyages en Italie, en Espagne et en Afrique du Nord au début des années 1830, s’adonnant au dessin et à la peinture. Fasciné, comme nombre de ses contemporains, par l’Orient et les civilisations disparues – thèmes romantiques par excellence – Girault de Prangey se passionne pour l’architecture arabomusulmane. En 1831, il part à la découverte d’un haut lieu de la culture arabe entre le VIIIe et le XVe siècle: l'Andalousie. Cette expédition aboutit entre 1836 et 1839 à la publication d’un recueil de gravure en trois volumes intitulé Monuments Arabes et Moresques de Cordoue, Séville et Grenade, dessinés et mesurés en 1832 et 1833 (Veith et Hauser, Paris). Girault de Prangey fait également paraître à Paris en 1841 un ouvrage scientifique, l’Essai sur l’architecture des Arabes et des Maures en Espagne, en Sicile et en Barbarie.

Publications:

"MIROIRS D’ARGENT - Daguerréotypes de Girault de Prangey. Vues de Suisse, de France et du Proche-Orient." Sous la direction de Christophe Mauron; textes de Christophe Brandt, Christophe Dutoit et Sylvie Henguely; avant-propos de Susanne Bieri, Philippe Kaenel et Isabelle Raboud-Schüle. Editions Slatkine – Musée gruérien, 2008, 30 x 24 cm, 192 pages et 200 illustrations en couleurs. Disponible en librairie et au Musée gruérien au prix de 75 francs. "Si je n’ose en ce moment vous parler de ces lieux, j’en emporte avec moi l’empreinte précieuse et incontestablement fidèle que le temps ni l’espace ne peuvent affaiblir." GIRAULT DE PRANGEY, 1844 La publication "MIROIRS D’ARGENT – Daguerréotypes de Girault de Prangey" accompagne l’exposition présentée au Musée gruérien en 2008. La première partie de l’ouvrage raconte la trajectoire hors du commun de Joseph-Philibert Girault de Prangey (1804-1892). On découvre au fil du récit l’artiste formé au dessin et à la peinture dans les ateliers parisiens, l’aristocrate érudit fasciné par le progrès et la modernité du daguerréotype, le voyageur intrépide et passionné d’Orient, et enfin le botaniste excentrique reclus dans sa villa «orientale» de Courcelles-Val-d’Esnoms (Haute-Marne) où il décède en 1892 sans laisser de descendance. Les nombreuses reproductions d’aquarelles, de gravures et de photographies publiées dans l’ouvrage traduisent la fascination qui fut la sienne pour les monuments du Moyen Âge et de l’Antiquité: Notre-Dame de Paris, l’Alhambra de Grenade, l’Acropole d’Athènes, le temple de Karnak. Des encadrés sur les débuts de la photographie, l’évolution des techniques de reproduction et le voyage en Orient au XIXe siècle fournissent le contexte nécessaire à la compréhension de l’artiste et de son œuvre. La seconde partie du livre est consacrée aux 61 photographies de Suisse et de France conservées au Musée gruérien. Un catalogue reproduit l’intégralité des vues au format original 8 x 9 cm. Les images sont identifiées et datées. La recherche met en évidence l’intérêt de Girault de Prangey pour le paysage et le patrimoine architectural sous toutes ses formes, de la maison rurale aux vestiges archéologiques en passant par des bâtiments urbains contemporains de l’auteur. Des reproductions en grand format révèlent les choix esthétiques du photographe: la nature sublime de la Mer de Glace à Chamonix, la modernité de l’architecture au Schilthof de Bâle, le pittoresque des ruelles de Meiringen dans l’Oberland bernois. La comparaison avec des auteurs contemporains de Girault de Prangey (Ruskin et Crawley, Möllinger, Eynard, Heer-Tschudi) situent les prises de vues du Français parmi les plus anciennes photographies de Suisse. Richement illustré, bien documenté et agréable à lire, "MIROIRS D’ARGENT – Daguerréotypes de Girault de Prangey" est un ouvrage de référence qui intéressera tous les amateurs de voyages, d’histoire et de photographie.

Titel
Fonds photographique Girault de Prangey
Umfang

61 daguerréotypes au format 8 x 9 cm, noir-blanc.

Le fonds comprend près de 2500 sujets classés et inventoriés: des plaques de verre, des négatifs souples, des tirages d’époque et des cartes postales. En bon état de conservation, cette acquisition complète opportunément les collections photographiques du Musée gruérien pour la période 1900 - 1920.

Auswahl/Vollständigkeit

L’ensemble du fonds a été restauré. Il est accessible en ligne et consultable sur place.

Informationen zur Erschliessung

[Aucune information disponible]

Rechte

[Aucune information disponible]

Original-ID
Prangey
Original-Signatur des Bestands
Prangey
Originaltitel des Bestands
Fonds photographique Girault de Prangey

Zugang

Ce fonds est accessible en ligne. Ce fonds est consultable sur place.

Zuständige Institution Original
Zuständige Institution Master
Zuständige Institution Zugang

Datum der Übernahme in Memobase
2020-09-04
Memobase ID
mgb-002
Dieser Bestand wurde mit der Unterstützung von Memoriav erhalten.
Zuständige Institution

Musée gruérien

Siehe auch