Carlo Sforza à Berne (0336-2)

  • italien, allemand
  • 1948-04-16
  • Durée: 00:01:47

Description

Communiqué :
Arrivée du Ministre des affaires étrangères italien à la gare de Berne, où il est reçu par M. Max Petitpierre. Visite au Palais Fédéral. Le cadeau de l’Italie: Une toile de Locatelli. Lors de la réception à l’Hôtel Bellevue: Carlo Sforza s’entretient avec le Président Celio de la responsabilité du citoyen dans un état démocratique.

Commentaire :
« Vive l’Italie » crie la foule, lorsque, le 8 avril, le Comte Sforza, ministre des Affaires Etrangères d’Italie, arrive en gare de Berne, salué par M. Petitpierre, Conseiller fédéral. La visite du Comte Carlo Sforza au Palais Fédéral a été une marque de reconnaissance pour les services que nous avons pu rendre, pendant la guerre, à nos voisins du Sud. Et cette visite nous a donné l’occasion d’honorer un grand européen, une des plus nobles figures de l’antifascisme, un distingué représentant de la vraie Italie. / Le Comte Sforza a offert à notre gouvernement un cadeau qui apportera au Palais Fédéral, quelque peu sévère et dépourvu d’œuvres d’art, la note poétique d’un paysage du 18ème siècle peint par le Romain Locatelli. / Le lendemain soir, notre hôte distingué reçoit à son tour; le Conseil Fédéral est présent, »in corpore », à la grande réception de la Légation d’Italie. / Voici ce que la caméra a pu saisir de la conversation d’adieu entre le Président Celio et le Comte Sforza. / Lorsque, dans les rues de Berne, des gens simples nous saluaient avec sympathie, dit le Conte Sforza, j’ai été ému. Dans une grande démocratie comme la Suisse, le gouvernement n’a de durée que parce qu’il est soutenu par les sentiments du peuple. /

Communiqué_0336.pdf
Ce document a été sauvegardé avec le soutien de Memoriav.
Commenter