Le chevreuil – un animal domestique (0798-2)

  • français
  • 1957-12-13
  • Durée: 00:01:30

Description

Communiqué :
Un famille de Rorschach a élevé un jeune chevreuil qui est devenu (presque) aussi obéissant qu’un chien et aussi enjoué qu’un chat.

Commentaire :
Ce petit chevreuil qui trottine joyeusement dans les environs de Rorschach, répond au nom de “Bambi”, naturellement ! Il ne s’enfuit pas, comme ses congénères, quand on l’appelle, mais au contraire, quitte la verte campagne pour suivre l’homme, son ami, dans la ville. “Bambi” ne suit pas n’importe qui, mais sa mère adoptive qui l’a soigné et sauvé après qu’il ait été blessé par une faucheuse. / “Bambi” fait souvent de grandes promenades, va jeter un coup d’œil dans la forêt voisine et revient toujours à la maison et se comporte là tout à fait comme un animal domestique. / L’ennemi héréditaire est son meilleur ami… / et la gourmandise est son péché mignon… comme tous les petits enfants des hommes. “Oui, et bien au lieu de rigoler, vous pourriez bien m’aider ?” / Et comme pour tous les cervidés, son plus grand régal c’est encore le tabac. / Bambi a une grande prédilection pour tous les amuse-gueules. / Par exemple, le concombre, à condition qu’il soit au sel, car le sel est aussi une de ses friandises préférées. / Le mieux pour “Bambi” qui n’est âgé que de cinq mois, c’est encore le biberon et le lait grâce auquel il a été élevé. Le petit faon a la plus grande confiance envers sa mère adoptive ; et comme aucune maman chevrette lui a montré comment se coucher pour dormir, “Bambi” se met dans la position la plus confortable que la nature lui a dictée. /

Communiqué_0798.pdf
Ce document a été sauvegardé avec le soutien de Memoriav.
19667 Documents dans la collection