Echec à la mort blanche (1096-2)

  • français
  • 1964-01-02
  • Durée: 00:01:17

Description

Communiqué :
En haute-Jogne, démonstration de secours en cas d’avalanche, conduite à suivre et précautions à prendre.

Commentaire :
Les associations de secours en montagne, dans la haute vallée de la Jogne, démontrent une fois de plus que, dans la recherche des victimes de la neige, et malgré tous les progrès techniques, le chien d’avalanche reste indispensable, encore qu’il ne puisse pas tout faire tout seul ! / En haute montagne, lorsqu’il faut traverser les dangereuses pentes d’avalanche, la longue corde rouge de sécurité est une précaution vitale. Il convient de même d’espacer les distances entre les hommes. Plus grande est la distance et meilleure est la sécurité. / C’est très exactement ainsi qu’il ne faut pas faire. Dans 95 % des cas, ce sont les touristes eux-mêmes qui provoquent les avalanches alors qu’elles auraient parfaitement pu être évitées. En cas de malheur, les secours doivent arriver très vite, un homme ne peut guère rester plus de deux heures sous la neige. Mais le chien le plus habile ne peut, lui, pas explorer plus de deux hectares à l’heure. C’est dire que les chances sont minimes… une victime sur cinq, en moyenne, s’en sort vivante. / Ici, le chien a fait un travail magnifique et le skieur enseveli en réchappera. On en sauve ainsi une vingtaine par an… Le chien… et l’homme, une équipe de toujours. /

Communiqué_1096.pdf
Ce document a été sauvegardé avec le soutien de Memoriav.
19667 Documents dans la collection