Une très ancienne coutume de l’Appenzell (1343-1)

  • français
  • 1969-01-10
  • Durée: 00:01:36

Description

Communiqué :
A Herisau, chef-lieu du canton d’Appenzell, Rhodes-extérieures, la Saint-Sylvestre fait apparaître des bandes de jeunes gens masqués, porteurs de cloches et de couvre-chefs géants, magnifiquement travaillés. En échange de dons en nature, ils souhaitent la bonne année. Mais dans l’ère pré-chrétienne, dont elle est originaire, cette charmante coutume servait probablement à exorciser l’hiver.

Commentaire :
St. Sylvestre à Herisau. La campagne appenzelloise est toujours parée de mystères et de couleurs. / Ces maquettes retraçant la vie et les coutumes des Rhodes extérieures ne sont nullement destinées à une exposition, non… ces chefs-d’œuvre figurent sur les chapeaux que portent les jeunes gens qui s’en vont de maison en maison présenter leurs vœux aux habitants de la région. / Ces extraordinaires couvre-chefs ne sont pas faits de papier mâché mais exécutés en bois et ils peuvent peser jusqu’à 15 kilos. De quoi donner quelques migraines, surtout pour ceux qui les ont sculptés, lorsque l’on songe qu’il a fallu des heures et des heures de travail pour les élaborer. / Clochettes et grelots annoncent le passage d’une année à l’autre. Ces rites d’exorcisme ancestraux sont mêlés joyeusement aux bruits de la future montée à l’alpage. Histoire de chasser les maléfices de l’hiver. /

Communiqué_1343.pdf
Ce document a été sauvegardé avec le soutien de Memoriav.
19667 Documents dans la collection
Commenter