À la une
recolte

Le temps des récoltes

Il est venu le temps des récoltes! Que nous réserve l'année? Récoltes abondantes ou maigres? Le labeur ne manque pas ! Que faire des excédents de récoltes? Et comment sauver les récoltes en cas de catastrophe?
foire

A la foire!

Les foires, il y en a pour tous les goûts! Avec la réouverture des plus populaires en 2022, nous vous dressons ici un panorama des principales grandes foires de suisse ayant existé ou existant encore!
chauffage tourbe

Le chauffage: un challenge

Le chauffage est dans toutes les conversations cette année! Que nous réserve l'hiver? Et au fait comment se chauffait-on par le passé?
fée

La fée électricité

Avec la fée électricité, nous profitons d'attirer votre attention sur le fonds Gardy. L’entreprise spécialisée dans la production de matériel électrique à la Jonction à Genève a été active jusqu'en 1975 et employa jusqu’à 800 personnes dans les années 60.
Collections et fonds
Bestand Schweizer Filmwochenschau

Fonds film du Ciné-Journal suisse (1940-1975)

De 1940 à 1975, le Ciné-Journal suisse était diffusé en avant-programme dans toutes les salles de cinéma de Suisse. Les plus de 6000 reportages filmés trilingues (allemand, français et italien) ainsi produits immortalisent des instants précieux de la vie politique, sociale et culturelle de la Suisse. Moyen d’information public au service de la défense spirituelle du pays...
19667 Documents
Association Films Plans-Fixes Fonds film et video Plans-Fixes - Visualisierung

Fonds film et video Plans-Fixes

Le concept n'a pas changé depuis 1977 : les films portent sur des personnalités de Suisse Romande et sont réalisés en cinq plans fixes tournés sans reprises ni coupures sur pellicule 16 mm noir et blanc, en un seul lieu et en une seule journée. Ils d...
304 Documents
© CICR / CHESSEX, Luc / Beyrouth. Tournage d'une équipe du CICR. / 1982 / V-P-LP-00007-03

Fonds Film du CICR

Le fonds Film du CICR couvre les années 1921 à 1988 (198 titres, 261 en comptant les différentes versions linguistiques). Des grandes épidémies de l'après première guerre mondiale à la guerre d'Afghanistan, du travail de l'Agence centrale des prisonniers de guerre...
119 Documents

Le chauffage : une science (0810-2)

Communiqué :
A Bâle, fonctionne depuis peu un chauffage automatique au coke, le premier en Suisse. Ses installations ingénieuses et sa propreté rappellent davantage une usine électrique qu’une chaufferie.

Commentaire :
Ce local rutilant de propreté et de netteté est-il un laboratoire futuriste ? / Non, il s’agit simplement d’une chaufferie alimentant le chauffage central d’un bloc de maisons. Uniquement actionné à l’aide de manomètres, contrôlé par une multitude de cadrans, sans flamme, sans poussière, c’est un chauffage à l’électricité, penserez-vous ? / Pas le moins du monde, il s’agit d’un prosaïque chauffage à charbon. Mais le coke est introduit silencieusement et automatiquement dans la chaudière : Toutes les fermetures sont commandées à distance. / Et dans la chaudière brûle, attisé par un soufflet automatique, un feu intense. / La chaleur est conduite dans un système de tuyaux et distribuée par des ventilateurs commandés électroniquement. / Ainsi fonctionne le premier chauffage à charbon entièrement automatique de Suisse, qui est utilisé dans les immeubles d’habitations et d’affaires. / La mâchefer est lui aussi automatiquement réduit en poudre par un concasseur, / puis évacué par air comprimé jusqu’aux poubelles. C’est à Bâle que se trouve cette extraordinaire installation. /

Communiqué_0810.pdf

Automne valaisan (0792-4)

Communiqué :
La grande tonte des moutons à Belalp, au-dessus du glacier d’Altesch.

Commentaire :
Après un long séjour d’été sur les hauteurs du glacier d’Aletsch, les moutons reviennent hiverner à Belalp en Valais. / La grande procession fait trempette dans les eaux claires du lac de Belalp, sans comprendre très bien pourquoi on l’oblige à cette mesure d’hygiène. / Les petits ne peuvent le savoir, et les grands ont oublié qu’après ce bain commencera la grande tonte. Bénéfice pour les éleveurs montagnards de longs mois de soucis et de peine. / Chaque bête est tondue à la main avec soin et patience, et ce qui pour nous apparaît comme un tableau idyllique d’automne est pour les gens de Belalp un long et fastidieux travail. / Le mouton est tondu deux fois par an : sa toison représente environ un kilo de laine. Le troupeau est ensuite lâché et il va à la découverte de son nouvel alpage. / Tiens ! en voilà un que l’on a oublié de tondre ! Et cela engendre quelques jalousies. Mais il n’est pas difficile à une âme bien trempée et malgré tous ces monstres cornus, de garder sa place au soleil. /

Communiqué_0792.pdf
sélectionné
Kaléidoscope