Mirin Dajo, l’invulnérable (0308-4)

  • allemand
  • 1947-09-26
  • Durata: 00:01:59

Descrizione

Communiqué :
A Bâle le Hollandais Mirin Dajo, annonciateur d’une « Fraternité pour la paix », s’est mis à la disposition d’un collège de médecins pour l’examen de son invulnérabilité quasi miraculeuse.

Commentaire :
Les expériences auxquelles le Hollandais Mirin Dajo a consenti à se prêter à l’Hôpital des Bourgeois de Bâle, devant un collège de médecins observant attentivement et jugeant avec sévérité, n’ont rien de commun avec le bluff et l’art sensationnel d’un fakir. Ces prises de vues du Ciné-Journal Suisse doivent être considérées comme un compte-rendu objectif. Mirin Dajo n’est pas un numéro de variétés ; notre compte-rendu filmé a été tourné avec le consentement des médecins témoins des expériences ; ils se trouvent devant une énigme. / La radioscopie montre que la lame aiguisée et non désinfectée a transpercé sans dommage des organes vitaux de Mirin Dajo. Le professeur Massini qui dirigeait l’épreuve médicale, déclare que les phénomènes vus et enregistrés sont inexplicables, pour le moment. / Quelques jours plus tard, l’étrange Hollandais se présentait au Bernoullianum; cette fois non plus, il ne s’agissait pas d’une mise en vedette, mais d’une réunion organisée par la Société Médicale de Bâle, avec l’approbation des autorités. / Mirin Dajo, de constitution tout à fait normale, a déjà été souvent-transpercé par son assistant Johann de Groot ; chaque fois des organes vitaux sont touchés ; lors même que le cœur est transpercé, Mirin Dajo n’en est pas autrement incommodé. / Pour l’instant, les médecins se bornent à constater que le phénomène hollandais que nous rencontrons avec des amis dans un restaurant, réussit, dans une mesure jusqu’à présent insoupçonnée, à dominer les réactions du corps par des énergies spirituelles. /

Communiqué_0308.pdf
Questo documento è stato salvaguardato con il sostegno di Memoriav.
Commenti