Les “poumons” du San Bernardino (1249-4)

  • francese
  • 1967-02-10
  • Durata: 00:01:01

Descrizione

Communiqué :
Quelles doivent être les dimensions des ventilateurs et des galeries d’aération d’un tunnel routier de 6,6 km, lorsqu’il faut compter avec le passage de 1.000 voitures à l’heure à 1627 mètres d’altitude ? Visite des installations techniques du principal ouvrage d’art de la route nationale 13, entre Coire et Bellinzone.

Commentaire :
Les tunnels routiers transforment lentement les Alpes en passoires au sens positif du terme, bien entendu. / Au col du San Bernardino, débouchent les tubes d’aération nécessaires à l’évacuation de l’air vicié par les automobilistes qui emprunteront les nombreux kilomètres du futur tunnel. / Pour chacun des 6 secteurs d’aération répartis sur les 7 km du tunnel, il y a un ventilateur d’entrée et de sortie d’air. / Le fait que l’air frais d’une part et l’air vicié d’autre part, doivent emprunter des canaux séparés ne facilitent guère les travaux. Heureusement, les ingénieurs connaissent leurs plans, sinon, ils risqueraient de se perdre dans ce labyrinthe de galeries et de tubes. / 2600 bouches d’aération permettront le passage de 17 véhicules à la minute. / L’ouverture du tunnel du San Bernardino est proche. Comme il restera ouvert toute l’année, on s’attend à une augmentation considérable de la circulation entre le nord et les Grisons et le Tessin. /

Communiqué_1249.pdf
Questo documento è stato salvaguardato con il sostegno di Memoriav.
19667 Documenti in collezione