Problèmes d’emballage (1513-2)

  • francese
  • 1972-06-16
  • Durata: 00:01:40

Descrizione

Communiqué :
Le public, sensibilisé par les campagnes anti-pollution commence à émettre des réserves sur l’utilisation exagérée des emballages. Pourtant, le consommateur exige des denrées bien emballées. L’exposition SWISSPACK à Bâle prouve que l’emballage est devenu une science.

Commentaire :
Il s’en va le temps des petits paquets amoureusement ficelés… nous en vivons les derniers instants… c’est du temps perdu, disent les techniciens de l’emballage, férus d’efficience. / L’ennui c’est que cette technique, trop efficace, laisse dans la nature toutes sortes d’emballages perdus et dont on ne sait que faire, ce qui freine un peu, heureusement pour nous, l’ardeur de ces génies de l’emballage industriel. / Disons cependant qu’on ne comprendrait pas aujourd’hui, et que l’on n’achèterait plus, un produit qui ne soit pas emballé joliment et hygiéniquement. Il ne se vendrait pas. De plus : quel solide argument de vente qu’un bel emballage ! / Dans ce pays chaque habitant laisse derrière lui 200 kg de déchets par an. Sur ces 200 kg, 80 représentent des emballages perdus. Trois solutions possibles : Premièrement, le consommateur renonce à ces emballages encombrants. Deuxièmement, on découvre le moyen de les détruire sans laisser de traces. Troisièmement, le système de l’emballage “autodestructeur“ se généralise. Nous n’y sommes pas encore. /

Communiqué_1513.pdf
Questo documento è stato salvaguardato con il sostegno di Memoriav.
19667 Documenti in collezione